Tromsø

Me voilà partie de L’Islande, où j’ai pris l’avion de Reykjavik (aéroport de Keflavik) pour Tromsø, au nord de la Norvège, avec une escale de quelques heures à Oslo (mais ne vous inquiétez pas je serais de retour à Oslo d’ici quelques jours pour y passer plus de temps). J’ai donc dit au revoir à tous mes copains après une longue nuit de fête!

Premier ressenti : WAOUH il fait nuit. Et j’ai bien-sûr appris que j’étais arrivée pile pendant les nuits polaires, donc avec très très peu de jour, pour ne pas dire pas du tout… Mais ce n’est pas grave, c’est tout de même une expérience à vivre! J’ai quand même put admirer quelques paysages superbes! Le jour « se lève » à 11 heures et la nuit tombe à 13 heures.
La maison est complètement excentrée de la ville (40km de Tromsø, ce qui rend l’aventure encore plus belle, car Tromsø est en fait une île!)  C’est plutôt facile de rejoindre cette ville: par avion, en bus ou encore en voiture! Si vous souhaitez venir à Tromsø en train c’est impossible car tout le nord de la Norvège n’est pas accessible par la voie ferrée. Il vous faudra vous arrêter à Narvik, qui est le terminus, puis prendre un bus.

Il ne fait pas aussi froid que je le pensais. Il pleut, il neige, il y a beaucoup de verglas, mais ça ne me change pas trop de l’Islande!

J’ai trouvé un couchsurfeur (Stian) pour m’héberger quelques jours à Tromso jusqu’au 26 décembre. A vrai dire j’aurais du rester chez lui jusqu’au 23 décembre et me prendre un hôtel ensuite dans la ville, mais la gentillesse et l’hospitalité des norvégiens est juste incroyable. J’ai même été invité à passer Noël avec sa famille. Un Noël sous la neige norvégienne c’est plutôt cool.

Je suis donc arrivée le 20 décembre vers 19heures, et après un bon repas, j’ai tout de suite été mise dans le bain car Stian m’a proposé un tour en moto neige: il était 22h45… Mauvais temps. Nous avons dû rentrer après seulement 10 minutes, mais c’était déjà dingue pour moi.

Le premier jour je suis allée dans le centre de Tromsø où j’ai croisé trois petits élans qui couraient au bord de la route, scène complètement dingue!
Ensuite j’ai mangé un excellent Reindeer Burger au restaurant Skirri dans le centre de Tromsø. Comptez 20 euros pour un burger, mais il y a aussi en prime une vue magnifique!
Le soir, Stian m’a emmené faire un tour de moto neige à 1 heure du matin: sensation indescriptible… Le ciel était dégagé, la lune illuminait l’océan et les montagnes. En quelques minutes nous étions tout en haut d’une montagne. Nous nous sommes arrêtés et avons observé cet incroyable paysage dans un silence inouï.

Le deuxième jour était assez fou aussi: nous sommes partis assez tôt le matin car nous étions le 22 décembre et c’était le jour le plus court et le plus « noir » de l’année. Et devinez quoi? Nous avons pris la moto neige pour aller… couper le christmas tree dans la forêt! Complètement dingue, partir un 22 décembre dans une forêt norvégienne enneigée, je vous laisse imaginer le sourire que j’avais.

Les jours qui ont suivi furent les mêmes: moto neige et emplettes dans Tromsø pour les cadeaux de Noël. Je ne vais pas m’en plaindre!

Mon Noël en Norvège fut simple mais tellement incroyable, j’ai été super gâtée, presque émue aux larmes devant tant de générosité. Ils me connaissent seulement depuis 4 jours et m’invitent à passer noël avec eux, et ont pensé à moi pour les cadeaux! C’est juste fou. Je ne les remercierais jamais assez.

Un noël typiquement norvégien:
Avant de passer à table: apéro comme partout! (Mais sans gâteaux, ils ne sont pas très friand de ça). Puis pour ce qui est du repas: des pommes de terre, du choux cuit, du porc aux pruneaux (avec une sauce en accompagnement) et du mouton. En dessert, des framboises jaunes que l’on ne trouve que dans le nord des pays nordiques. Pour ce qui est des boissons: bières de Noël, solo (un soda genre Fanta), un autre soda dont je ne peux juste plus me passer, le Julebrus (pas d’équivalent). Les câlins et les sourires de ces personnes si accueillantes étaient juste extra!

Noël passé, parlons du coût de la vie qui est plus élevé qu’en Islande! (Je ne pensais pas cela possible mais si!)

  • Comptez 15 euros pour un menu hamburger frites et boisson dans un « fastfood »
  • Un cubi de vin rouge de 3 litres côtes du rhône 430 Nok, c’est-à-dire environ 45 euros
  • Crème fraiche 22,90 Nok = 2,40 euros
  • Un pack de cannettes de bière 12 Isbjørn lite 4,5% 274,80 Nok = 28,80 euros

Mon aventure à Tromsø s’arrête, mais je reviendrais j’en suis persuadée! La seule chose que je regrette c’est de n’avoir aperçu qu’une seule aurore boréale! (Même si j’en avais déjà vu plein en Islande, je voulais en voir plusieurs ici aussi).

Je m’envole (oui dans le nord de la Norvège le meilleur moyen de se déplacer reste l’avion) vers une nouvelle destination ce samedi 26 décembre, pour une destination encore plus incroyable que Tromsø…

Nous sommes le 25 décembre, alors Merry Christmas and Gud jul (en norvégien)!

 

(Une petite photo pour vous donner ma position actuelle –  Tromsø)



IMG_1060.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :