Mon road trip Islandais en 4 jours

Étape 1 :

Jeudi 16 novembre 2015, départ de Reykjavik à 9h, avec mon nouvel ami l’américain. Nous avons pris le bus à la station Hlemmur pour descendre 30 minutes plus tard à la station Klapparhilo, l’endroit stratégique pour quitter Reykjavik en stop. Toutes les voitures passent par là !

IMG_0621

Une tempête de neige et de grêle s’est abattue sur nous pendant notre stop. Par chance une voiture s’est arrêtée au bout de 2 minutes, mais elle allait direction le sud et nous, nous allions au nord… Nous l’avons donc laissé passer et sommes restés sous cette tempête. Une seconde voiture s’est arrêtée, et elle allait vers le Golden Circle, donc cela ne nous arrangeait pas… Nous avons donc attendu une vingtaine de minutes lorsqu’une petite voiture s’est arrêtée et celle-ci fût la bonne ! Elle allait au nord ! Bon, pas exactement là où nous souhaitions mais nous avons tout de même fais 350 kms avec elle. Des paysages à couper le souffle, tous différents les uns des autres.

IMG_0647

Cette dame, nous a déposé à 100 km de Akureyri (là où nous voulions aller), au milieu de nulle part. Un silence incroyable a envahi nos oreilles, et nous regardions le paysage, en attendant qu’une voiture nous délivre de ce froid. Première voiture qui passe (nous avons tout de même attendu 15 minutes dans le froid) et voilà que s’arrête un monsieur nous demandant où nous allons… Par chance il va au même endroit que nous ! En route, nous avons vu énormément de glace et de neige, ce qui ne l’empêchait pas de rouler à 90 km/h !

IMG_0659.jpg

IMG_0665

Nous avons passé cette nuit à Akureyri au Backpackers Hostel, une auberge de jeunesse très agréable, qui fait aussi restaurant, café et bar (une bière nous a été offerte à l’arrivée, alors forcément…). Si vous projetez de faire un road trip et d’aller dans des auberges de jeunesse ou dans des hôtels, prenez un sac de couchage, le prix baissera considérablement ! Nous avons donc mangé au Backpackers Hostel (excellent saumon et pour le prix il était encore meilleur).

Avec cette journée j’en ai conclu que le stop est très très facile en Islande, même en hiver, contrairement à ce qu’on nous ferait croire.

IMG_0678
Backpackers Hostel

Étape 2 :

Vendredi 27 novembre, départ de Akureyri tôt le matin, mon ami américain a finalement rejoint Reykjavik, j’ai donc continué seule.

IMG_0685.JPG

Ce jour-là une tempête de neige et une très mauvaise météo avaient été annoncées, ce qui n’empêche pas les islandais de sortir sans soucis. Une première voiture m’a d’abord récupérée et déposée à un endroit plus stratégique, environ 800 mètres plus loin. J’ai attendu une dizaine de minutes lorsqu’une voiture avec 4 jeunes femmes à bord s’est arrêtée. Elles me déposèrent 50 kms plus loin, hélas pour moi, au beau milieu de nulle part… J’ai attendu environ 30 minutes avant de voir la première voiture… Mais qui n’allait pas dans le sens que je voulais! Cependant souhaitant quitter cet endroit au plus vite, je suis montée dans la première voiture venue. Grosse erreur, j’aurais dû attendre encore un peu, cela m’aurais évité bien des détours! Retour à Akureyri où j’espère retrouver quelqu’un de gentil :). La neige avait recouvert tout le paysage en quelques heures.

Ma journée fut ponctuée de deux bonnes chutes, car oui, la neige gèle très vite en Islande, ce qui rend le sol très glissant même avec les meilleures chaussures du monde ! Entre temps, plusieurs voitures se sont arrêtées, mais elles n’allaient pas dans la même direction que moi… Environ 1 heure après, une voiture arrive et j’apprends enfin qu’elle va dans la direction que je souhaite. Après 1H30 de route, le conducteur me dépose à son tour dans un endroit encore plus perdu que le matin même (je ne pensais pas que ça pouvait exister mais si !) puis il m’annonce que la première ville est à 10kms. « Euuuuh pardon ?! ». Là je vous avoue que je n’étais pas sereine. 45 minutes sans voir aucun signe de vie : ok je suis en Islande mais faut pas déconner ! Je prends donc l’une des premières voitures qui passe pour me ramener à un endroit plus « civilisé ». Le monsieur dans la voiture m’a dit qu’il fallait que je reste à l’intérieur pour le reste de la journée car une grosse tempête de neige arrivait. Prenant mon courage à deux mains, je me suis installée juste devant la station-service où il m’avait déposé, bravant la neige. Je suis restée facilement une heure plantée comme un piquet à attendre qu’une voiture passe (certains me voyaient faire du stop et me faisaient coucou. Je ne vous cache pas que dans ces moment-là j’hésitais entre rire et pleurer…). Après être devenue un bonhomme de neige, une dame s’est arrêtée et m’a emmené avec elle sur une route pleine de glace et de brouillard où l’heure fut à la concentration (pour elle, moi je m’effondre et dors un bon moment).

4 heures plus tard nous voici enfin arrivés à l’endroit où je voulais être… Mais la nuit commençait déjà à tomber à 15h45. J’ai donc décidé de m’arrêter dans cette petite ville du nom de « Egilsstadir. Pour résumer : aucunes auberges de jeunesse, un hôtel hors de prix, peu d’habitants… Je me rabats donc sur une guesthouse (dans ce qu’on aurait pu appeler le « centre ») qui n’était pas trop chère ! Une grande chambre pour moi toute seule avec tout le nécessaire, quel luxe !!

Pour conclure tout en bravant la tempête de neige, j’ai réussi à me débrouiller. Mais ça n’a pas été aussi facile qu’hier. Ce qu’il faut c’est rester sur la route principale N°1, vous aurez toutes les chances d’être pris en stop, mais restez à proximité d’habitations pour anticiper la météo très capricieuse en Islande… :). Il est conseillé de prendre les routes 92 et 96 pour passer à travers les Fjords, pour aller de « Eglisstadir » à « Hofn »; elles sont pavées contrairement à la route 1 qui est en graviers.

IMG_0730.jpg

Étape 3 :

Aujourd’hui samedi 28 Novembre 2015 direction le sud du pays, où m’attends une ferme dans laquelle je vais travailler une semaine. Je veux absolument essayer ça avant de partir ! (280 Kilomètres me sépare de ce lieu).

Mais comme rien ne se passe jamais comme prévu, je n’ai pas pu rejoindre la ferme ce jour, car j’ai croisé très peu de voiture … !

Une femme m’a récupérée au bord d’une route où j’attendais depuis une bonne heure dans le froid. Cependant le paysage était tellement magnifique que j’oubliais le fait d’être presque congelée …
30 km plus loin, elle me dépose au milieu de nul part (comme trop de fois pendant mon road trip). Elle m’offre des moufles car oui je n’en ai pas emmenées (grosse erreur). Elle m’a dit ensuite que beaucoup de voitures passaient par là! Et moi sans doute trop naïve je l’ai cru. Trois voitures sont passées en 1h30, j’ai marché environ 7 kilomètres sans savoir où j’allais… lorsque par chance une voiture s’arrête avec un jeune homme de 34 ans, capitaine d’un bateau de pêche. Il me dit qu’il se rend dans son petit village à 100 kilomètres de là où je dois me rendre. Il me fait donc visiter ce petit village de pêcheur (500 habitants). Il m’emmène ensuite découvrir les plus beaux paysages au monde : une plage de sable noir magnifique, la mer, des lacs et des cascades gelées et des montages de roches. Étant très fatiguée je passe donc la nuit ici, à Djupivogur, dans l’est du pays.

IMG_0784

IMG_0769

IMG_0780

IMG_0738

Étape 4 :

Ce matin la, le dimanche 29 novembre , je suis partie de mon petit village de pêcheur, pour me rendre à Höfn là où m’attend la guesthouse / ferme où je vais « travailler ». Cette fois si j’ai pris un bus, très peu de voitures passent par ici à cette période de l’année… Je ne voulais pas prendre de risque.

Après 1h15 de bus et des paysages somptueux tout le long du trajet, me voila arrivée à Höfn où deux autres volontaires sont venu me récupérer en voiture : un hongrois et une allemande. Direction la guesthouse/ferme à 37 km de Höfn

Mon road trip islandais s’arrête ici, je resterais une semaine et 2 jours dans cette magnifique ville.
See you soon 🙂







Capture d’écran 2015-11-27 à 23.58.39

Publicités

8 commentaires sur “Mon road trip Islandais en 4 jours

Ajouter un commentaire

  1. Super sympa comme récit, merci pour le partage de ton expérience 🙂 J’ai découvert l’Islande en décembre dernier, bien trop vite (4 jours entre Reykjavik et cercle d’or) et je suis tombée amoureuse de ce pays… Depuis je rêve d’y retourner, et tu me donnes des idées !
    Aurélie.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ce petit message ! 🙂
      4 jours n’est effectivement pas assez long pour découvrir l’Islande mais on arrive quand même à en voir une bonne partie (: !
      Je t’encourage à y retourner haha 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :